Le GDPR : Contrainte ou opportunité ?

Le Règlement général sur la protection des données (RGPD ou GDPR, pour General data protection regulation en anglais) est le nouveau cadre européen concernant le traitement et la circulation des données à caractère personnel,
ces informations sur lesquelles les entreprises s’appuient pour proposer des services et des produits.

Ce texte couvre l’ensemble des résidents de l’Union européenne.

Une contrainte ou une opportunité ?

De prime abord, GDPR ne semble qu’une longue suite de contraintes plus ou moins nouvelles.

Mais c’est aussi une formidable opportunité.

En effet, les organisations publiques et privées peuvent utiliser les changements informatiques nécessaires à la mise en conformité avec GDPR pour améliorer la qualité et la gouvernance de leurs données personnelles et construire une vision à 360 degrés des employés, clients ou citoyens. Le volume et la variété de données qu’elles doivent absorber sont considérables.
En rassemblant et en identifiant toutes les données personnelles qu’elles possèdent, comment et pourquoi ces données sont utilisées, et les points communs entre les ensembles de données, elles vont pouvoir acquérir automatiquement et centraliser des informations précieuses.
Ceci va leur permettre de créer de nouvelles applications et de nouveaux services plus ciblés qui pourront être exploités pour donner à toutes leurs équipes, du marketing à la vente en passant par le service ou la relation client, une vision commune des clients et des prospects, ce que l’on nomme un golden record qui regroupe tout ce qui concerne ces derniers.
Avec ce nouveau règlement, toutes les données sur un client devront obligatoirement être répertoriées, suivies, surveillées et protégées. GDPR offre donc la possibilité d'étendre les systèmes golden record existants en incluant l'intégralité des données pour une personne physique.


De nombreuses organisations vont ainsi pouvoir réellement bénéficier des atouts du Big Data en considérant un ensemble de données complet, cohérent et adapté à l’usage déclaré auprès du tiers qui y aura consenti. C’est ainsi que le GDPR peut être considéré comme une opportunité d’amélioration pour les organismes.