C’est quoi un data - .Center ?

Par traduction littérale, « data-center » signifie « « centre de données ». En France, on les appelle également CTI ( centre de traitement informatique ».

Ils sont effet conçus pour stocker des données informatiques. Ils sont l’un des trois piliers des services numériques, avec les terminaux (PC) et les réseaux de télécommunication.

Les data- center peuvent être construits pour proposer de l’espace et du stockage à des sociétés qui n’en ont pas. Dans le secteur bancaire par exemple ils sont plus qu’indispensables c’est dans les serveurs que contiennent toutes les informations stratégiques d’un organisme.
Donc nous imaginons que la moindre légèreté en matière de sécurité dans ces centres entrainerait des faillites considérables.
Ce sont donc, les centres de données qui sont soumis à la réglementation des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE), avec autorisation d’exploiter au titre de la rubrique 2920 de la Nomenclature des Installations Classées, relative à la réfrigération ou compression (fluides frigorigènes pour le système de climatisation).

Le saviez- vous ?

Qu’en France par exemple, la consommation électrique des data centers aurait atteint près de 3 TWh en 2015 soit davantage que la consommation électrique annuelle de la ville de Lyon.

Les centres de données sont ENERGIVORES

Les émissions CO2 en data-centers deviennent une préoccupation mondiale.

Selon l’EPA, (Environmental protection agency, agence américaine de protection de l’environnement, les data-centers comptent parmi les sources qui consomment le plus d’énergie aux USA….

Vers une réduction de l’emprunte CARBONNE

Nous devrions rappeler ici que, l’écosystème numérique représenterait à lui seul 10% de la consommation énergétique à l’échelle mondiale.
Les data- centers à eux seuls absorberaient 2 à 3 %, d’autant que l’emprunte Carbonne d’un DC est aussi composée de Carbone embarqué, utilisé pour la fabrication des composants des matériels informatiques.

Afin de contribuer à la réduction de l’emprunte Carbonne, les organismes utilisent le free cooling ou le water cooling ! car les composants électroniques en data centers produisent une énorme quantité de chaleur provoquée par de nombreux câbles ou transitent les données d’électricité, pour ainsi éviter la détérioration du matériel, la chaleur doit impérativement être évacuée.
Le refroidissement par l’air constitue la méthode la plus couramment utilisée pour réduire la température dans les DC. Des ventilateurs et installations de traitement de traitement de l’air fonctionnant à l’eau réfrigérée qui permettent d’une part de faire circuler l’air autour des data- centers et d’autre part, de refroidir l’air entrant dans les racks des serveurs.
Ainsi on pourrait dire qu’avec l'essor du Cloud computing (l'informatique dans les nuages), qui permet de stocker davantage de documents en ligne, le marché mondial des data centers devrait progresser de 15 à 25% par an et leur progression énergétique avec.

Un data center alimenté par les énergies renouvelables :

Un tout nouveau Datacenter Islandais a vu le jour.

La startup Verne Global et l'opérateur télécoms Colt ont ouvert ce data center à la pointe des enjeux énergétiques de ces centres.
En effet, il ne consomme que de l'énergie géothermique ou hydraulique et utilise l'air frais pour refroidir ses systèmes.


Webographie


https://www.greenit.fr/2010/01/07/halte-au-greenwashing/

http://alliancegreenit.org/green-it/publications/

http://iet.jrc.ec.europa.eu/energyefficiency/ict-codes-conduct/data-centres-energy-efficiency

Le PUE n’est pas un bon indicateur environnemental, AGIT, 2012
7 Europe Campos Survey Results, janvier 2013

8 http://iet.jrc.ec.europa.eu/energyefficiency/organisation-list-short

9 http://iet.jrc.ec.europa.eu/energyefficiency/ict-codes-conduct/data-centres-energy-efficiency
10 1E et GreenIT.fr, octobre 2009 - http://www.greenit.fr/article/materiel/serveur/les-serveurs-consomment-7-milliards-de-kwh-inutilement11 Gartner, 2007