Est ce que la filière éolienne va-t-elle bientôt entrer dans la danse de l'économie circulaire ? C'est en tout cas le souhait des deux instances consultatives, le Conseil général de l'environnement et du développement durable (CGEDD) et le Conseil général de l'économie (CGE). Dans un rapport publié le 10 octobre 2019, les organismes formulent sept recommandations visant à dynamiser l'émergence de la filière de recyclage pour ces installations.
La fin de vie des parcs éoliens est en partie régie par le droit européen (Directive cadre n°2008/98/CE du 19 novembre 2008 relative aux déchets ; Directive n°2001/2018 du 11 décembre 2018 relative à la promotion de l'énergie produite à partir de sources renouvelables; Lignes directrices concernant les aides d'État à la protection de l'environnement et à l'énergie).
En France, l'installation et le démontage des éoliennes sont déterminés par le code de l'environnement (articles L. 553-1 et suivants et R. 553-1 et suivants) et par un arrêté du 26 août 2011 relatif à la restauration et à la création de garanties financières en vue de couvrir les opérations de démantèlement et les conditions d'extraction des fondations.